Un colloque, des idées...


Les déchets, un sujet plus que jamais d’actualité. A l’occasion du colloque "Déchets : quelles perspectives pour les collectivités territoriales ?" qu’organisaient le Smédar, le Setom de l’Eure et le Sevede à Rouen les 21 et 22 mars, chacun des 240 participants a pu en mesurer l’étendue.
Pour la première fois, les trois principaux syndicats chargés de la valorisation des déchets de 1,2 million d’habitants en Haute-Normandie, s’associaient pour proposer aux élus et aux techniciens de collectivités deux jours d’information et de débats.

Retour sur les échanges et débats des deux jours

Comment optimiser la gestion des équipements de traitement existants ? Quelles solutions pour augmenter le taux de valorisation de nos déchets ? Quelles mesures prendre pour réduire les quantités de déchets ? Quels impacts a eu le Grenelle de l’environnement ?

Débats et propositions, tels étaient les objectifs du colloque intitulé « Déchets : quelles perspectives pour les collectivités territoriales ? ». Les défis à relever pour les prochaines années sont d’une importance majeure afin d’assurer la préservation de notre environnement et la qualité de vie des habitants. Ainsi, les interventions se sont succédé, toujours suivies d’échanges riches et constructifs.

Témoignages de pays transfrontaliers

S’appuyant sur les témoignages apportés par des intervenants de Belgique et d’Angleterre, d’autres pistes ont été évoquées, notamment celle de la valorisation des « biodéchets », grâce à une collecte en porte-à-porte. Très développée dans chacun des deux pays, elle permet de réduire fortement la quantité de déchets enfouis ou incinérés.

A l’occasion de la clôture du colloque, Patrice Dupray, Jean-Claude Weiss et Daniel Jacob, respectivement présidents du Smédar, du Sevede et du Setom de l’Eure ont tous trois souligné la qualité des interventions durant les deux jours du colloque et le niveau des débats, qui ont apporté un éclairage nécessaire aux acteurs locaux sur les enjeux de la valorisation des déchets.

Alors que cette première s’est révélée être un succès compte tenu du nombre de participants, tous ont émis le vœu qu’une seconde édition se déroule dans deux ou trois ans.

REP et redevance incitative au coeur des débats

Les deux jours du colloque ont été le cadre de discussions sur le sujet des « REP », redevances élargies des producteurs, et plus globalement de la valorisation des déchets collectés dans les déchetteries qui en terme de tonnages ne cessent d’augmenter. Certaines initiatives novatrices ont été présentées, à l’exemple de la valorisation des matelas, des pare-brises, ou encore des déchets d’ameublement.

Parmi les points les plus débattus, relevons également la redevance incitative (en remplacement de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères). Le sujet des transports multimodaux a suscité, lui aussi, un fort intérêt.

 
Liens utiles