La production de chaleur

D’une longueur de 23 km, le réseau de chaleur “Vésuve” permet de chauffer 10 000 logements et de nombreux équipements publics grâce à l’incinération des déchets ménagers au sein de l’UVE Vesta.

De l’énergie grâce aux déchets

Valorisés dans les équipements de l’écopôle Vesta, les déchets ménagers non recyclables permettent de produire de l’électricité… mais également de la chaleur. Le réseau de chaleur « Vésuve », construit au départ de l’UVE, apporte une énergie durable et locale aux clients du Smédar, qui économisent ainsi chaque année des quantités importantes de fioul et de gaz, pour un bénéfice environnemental de 8 000 tonnes équivalent pétrole et 14 000 tonnes équivalent CO2.

Outre les aspects écologiques, l’intérêt du réseau de chaleur est également financier pour les collectivités et bailleurs clients du Smédar. Le prix de l’énergie ne subit plus la hausse des cours mondiaux des combustibles fossiles, dont les stocks s’épuisent.

Fonctionnement du réseau de chaleur “Vésuve”

Point de départ de l’installation : l’UVE Vesta. D’une capacité de traitement de 325 000 tonnes de déchets, elle produit de la vapeur grâce à la chaleur dégagée par l’incinération. Une partie de cette vapeur est soutirée et envoyée à 6 bars et 190°C vers la nouvelle Station Thermique Process (STP).

Composée de trois échangeurs de type tubulaire, la station a pour objet de chauffer les 1 500 m3 d’eau circulant dans l’ensemble du réseau, d’une longueur de 23 km de tuyaux (11,5 km aller et 11,5 km retour).
La température atteint 110°C sur le trajet aller, jusqu’aux 24 sous-stations de livraison situées dans les chaufferies des clients. Celles-ci sont aménagées afin de réceptionner la chaleur et échanger les calories avec l’eau du réseau secondaire.

Sur le trajet retour, vers la station thermique de l’UVE Vesta, la température de l’eau redescend aux alentours de 75°C.


Le Smédar a fait le choix de fournir aux futurs clients 57 % de sa production en terme de puissance, ce qui représente 90 % de la consommation des bâtiments ciblés.
Les jours de grand froid, l’appoint est effectué par les chaudières des clients. Ce système garantit une alimentation constante et régulière en chauffage, sans risque d’arrêt de fourniture de chaleur.

« Vésuve » est l’un des réseaux les plus étendus de France. Il est exploité par le Smédar avec une mission d’assistance extérieure.


La Station Thermique Process

D’une capacité nominale de 38 MW thermiques, la Station Thermique Process (STP) est l’équipement central du réseau de chaleur. Faisant le lien entre l’incinération des déchets et les calories diffusées dans les canalisations du réseau, elle est composée des principaux éléments suivants :

  • Une ligne échangeurs-condenseurs vapeur/eau chaude, constituée de deux échangeurs de 14 MW et d’un échangeur de 10 MW,
  • Une ligne de désurchauffe, permettant, si besoin, une alimentation en vapeur en cas d’indisponibilité de la turbine,
  • 4 pompes alimentaires,
  • 1 bâche de stockage des condensats,
  • 1 groupe de maintien de pression.