Construire son composteur

Différentes techniques, nécessitant toutes sortes de matériaux de récupération, peuvent être utilisées pour construire soi-même son composteur ! Voici une petite liste non exhaustive des possibilités : assembler les palettes en carré, tendre un grillage sur quatre piquets, découper le fond d’une ancienne poubelle, etc.
Ce n’est pas l’aspect du composteur qui fera son efficacité, mais plutôt son côté pratique ! Quel que soit le modèle, il est recommandé de le couvrir avec un couvercle adapté ou une bâche, afin que le compost reste bien humide et éviter la prolifération des nuisibles.
Une bonne ventilation doit être assurée sur tous les côtés.

Le modèle classique

Simple, aéré et accessible, pour le construire, récupérez les matériaux suivants :

  • 8 tasseaux de 105 cm x 4 cm x 4 cm (longueur x largeur x épaisseur),
  • 32 planches de 100 cm x 10 cm x 2 cm (longueur x largeur x épaisseur),
  • une soixantaine de vis à bois,
  • un flacon de colle à bois.

Constituez les panneaux en suivant le dessin ci-contre, et assemblez-les ensuite.
Attention, n’oubliez pas qu’un des quatre côtés doit être facilement démontable pour accéder au compost régulièrement.

Recycler une ancienne poubelle !

Le matériel nécessaire est minime. Munissez-vous d’une poubelle de jardin et d’une perceuse. Percez une centaine de trous dans le fond de la poubelle à intervalles réguliers, pour permettre aux vers d’accéder à la matière. Percez d’autres trous en hauteur pour assurer l’aération. Posez la poubelle sur un coin de terre ameublie et hop ! Le tour est joué.
Pour aérer et brasser le compost, faites rouler régulièrement la poubelle sur le sol. Une fois mûr, le compost peut être récupéré en vidant simplement la poubelle. Vous pouvez en conserver une partie pour réensemencer un autre composteur, afin d’assurer une rotation.