Cet été aussi, TOUS les emballages se trient ! - 25/07/2017

A Rouen, à Dieppe, et dans l'ensemble des communes du périmètre du Smédar, TOUS les emballages se trient... et se recyclent ! Depuis plusieurs mois, chacun peut jeter dans le sac, bac ou conteneur de tri, les pots, barquettes, boîtes, sachets et sacs en plastique.

Finis les doutes !

Finis les doutes ! Depuis quelques mois, sur le périmètre du Smédar, les pots – boîtes – sacs - sachets - barquettes en plastique peuvent être triés ! Chacun peut ainsi les jeter avec les bouteilles, bidons et flacons… Ils  seront acheminés vers le centre de tri.
Les opercules métalliques et les capsules (non vidées) pour les machines à thé et à café sont également acceptées !

Comme les autres emballages et papiers, les nouveaux plastiques et métaux sont vendus à des filières industrielles de valorisation. Ils bénéficient également de soutiens financiers versés par Éco-Emballages. Cela permet de maîtriser les coûts pour les collectivités.

Nouveau-memo-Smedar

Attention, l’extension des consignes de tri ne concerne que les emballages des produits de consommation et uniquement ces derniers. Les jouets, bâches, piscines gonflables, seaux, tuyaux, emballages ayant contenu des produits dangereux doivent être apportés à la déchetterie ou jetés avec les ordures ménagères non recyclables selon la nature du déchet.

Le centre de tri modernisé

Figurant parmi les premiers dossiers retenus par Éco-Emballages, le Smédar est un site pilote pour l’extension des consignes de tri, anticipant les décisions de la loi relative à la transition énergétique pour une croissance verte.

Le projet s'est concrétisé grâce aux importants travaux de modernisation réalisés fin 2016 au centre de tri du Smédar. Avec une capacité d’accueil qui s’élève désormais à 35 000 tonnes d’emballages et de papiers par an.

Le centre de tri du Smédar est aujourd'hui l'un des plus grands de France géré en régie, sur les 200 que comptabilise le territoire national. Six trieurs optiques permettent notamment d’atteindre ce haut niveau de performance. L’investissement, d’un montant de 5 millions d’euros, a été co-financé par l’ADEME, Éco-Emballages et Éco-Folio.